Immigration: une diatribe intolérable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Immigration: une diatribe intolérable

Message  Woinic le Jeu 26 Mai - 16:32

Newsletter "La Ligue prend position" du jeudi 26 mai 2011


Immigration : une diatribe intolérable
Claude Guéant s’en est pris à l’immigration de travail en déclarant que "contrairement à une légende, il est inexact que nous ayons besoin de talents, de compétences" venus de l’étranger. Sur Europe 1 ce dimanche, le ministre de l’Intérieur a ajouté : "on n’a pas besoin de maçons, de serveurs de restaurants". Enfin, "contrairement à ce qu'on dit, l'intégration ne va pas si bien que ça ( ?!): le quart des étrangers qui ne sont pas d'origine européenne sont au chômage, les deux tiers des échecs scolaires, c'est l'échec d'enfants d'immigrés".


Ces propos haineux sont proprement intolérables et indignes d’un ministre de la République. Nous condamnons sans réserve ces paroles qui déforment la réalité et sont en totale contradiction avec ce qui existe puisque l’Etat français ouvre des métiers à certains immigrés. Des accords bilatéraux ont d’ailleurs été passés avec des pays comme le Sénégal et la Tunisie permettant l’arrivée d’immigrés dans les métiers de la restauration et de la maçonnerie. Que dire aussi des propos stigmatisant les enfants d’immigrés ? Faire porter aux élèves l’échec de l’institution scolaire est totalement honteux en plus d’être faux.

--------------------------------------------------------------------------------


Ecoutons la jeunesse espagnole
Depuis près d’une semaine, des milliers de jeunes espagnols manifestent leur colère. Dans une Espagne particulièrement meurtrie par la crise, la moitié des moins de 25 ans est au chômage ; 45% des moins de 30 ans. Beaucoup vivent de petits boulots et… chez leurs parents.

Peut-on comparer ces manifestations, comme le font certains, à la révolution de jasmin en Tunisie ? Le parallèle n’est pas totalement juste - la jeunesse tunisienne n’a jamais connu d’élection libre, la presse indépendante était inexistante… -, mais elle montre que les jeunes, quel que soit leur pays, ont soif de démocratie et de justice sociale. Elle révèle aussi le profond malaise d’une jeunesse angoissée par l’avenir et par l’incapacité de la classe politique de répondre à leurs difficultés.

Comme partout en Europe, la population vieillit et les jeunes sont laissés pour compte. Système de retraite, loi sur la dépendance…la solidarité intergénérationnelle est souvent à sens unique. La précarité en revanche les touche en premier lieu. Notre système ne peut pas continuer à sacrifier une partie de sa jeunesse. Il est de notre devoir d’y veiller.
--------------------------------------------------------------------------------

Contact
Ariane Ioannides
aioannides@laligue.org
01 43 58 97 05
avatar
Woinic
Citoyen
Citoyen

Messages : 2
Date d'inscription : 26/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Immigration: une diatribe intolérable

Message  Serigne Diop le Ven 27 Mai - 15:12

Tout à fait d'accord avec ça! Le gouvernement français s'enfonce de plus en plus et n'est pas digne de la République sociale et démocratique que doit rester la France!
Une étude du CNRS a publié des chiffres qui révèlent le degrés d'implication des familles immigrées pour l'éducation et la réussite de leur enfant: 46% d'enfants d'immigrés décrochent leur bac contre 40% chez les autres... Ce n'est pas pour rien que les familles ont quitté leur pays!
Autre chose: l'immigration rapporte largement plus aux finances de la France qu'elle ne coûte (il y a eu un rapport parlementaire là-dessus).
Les arguties du FN tombent vite! Par contre, leur propagande (dont on imagine les sources d'inspiration) est bigrement efficace!
avatar
Serigne Diop
Préfet
Préfet

Messages : 74
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Est-ce bien important?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dans la même "souche"...

Message  Serigne Diop le Ven 27 Mai - 22:54

Voici une autre newsletter de la ligue de l'enseignement dont voici le site de son excellent journal les idées en mouvement (cliquez ici). . Décidément, nous avons les mêmes références. Une belle phrase me vient à l'esprit: "les grands esprits se rencontrent"...

Stigmatiser les précaires est indigne

Après l’opposition “Français de souche - Français d’origine étrangère”, voici le grand retour de l’opposition “travailleurs (qui se lèvent tôt) – assistés (profitant des aides sociales)”.

Pour lutter contre les “dérives de l’assistanat”, véritable “cancer de la société française” (sic), Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes, a proposé de plafonner l'ensemble des minimas sociaux à 75 % du smic et d'obliger les bénéficiaires du RSA à effectuer 5 heures hebdomadaires de travaux de “service social”.

Laurent Wauquiez a aussi jugé anormal que le système de protection sociale, “le plus généreux d'Europe”, permette aux étrangers, “très facilement, de bénéficier de nos différents outils de solidarité”. Il souhaite ainsi établir une durée minimale de travail en France -cinq ans- “pour pouvoir accéder au système de protection sociale”.

Ces propos sont intolérables car méprisants pour les plus humbles de nos concitoyens et dangereux pour la démocratie. Le cliché du chômeur cumulant les minimas sociaux et gagnant plus que le travailleur et la “chasse aux pauvres” ont des relents nauséabonds de populisme, indignes. Thèmes porteurs auprès de l’opinion, promus depuis plusieurs semaines par certains membres du gouvernement, l’objectif n’est-il pas, là encore, de draguer l’électorat du Front national ? A moins d’un an de l’échéance présidentielle, la stratégie serait juste grossière si elle ne stigmatisait pas des citoyens précarisés et n’attisait plus encore les rancœurs qui rongent le pacte social.

Vers la fin d'une scolarité commune jusqu'à 16 ans?

La circulaire de rentrée 2011 publiée au BO le 5 mai dernier centre ses priorités autour de 3 axes : la maîtrise des savoirs fondamentaux, la personnalisation des parcours des élèves et la volonté de faire des établissements scolaires des pivots du système éducatif, pour promouvoir l’excellence et renforcer la lutte contre les inégalités.

Or, derrière un affichage avec lequel on ne peut qu’être en accord, on peut légitimement s’interroger sur la vision proposée par le ministre de cette “personnalisation” : expérimentation d’une évaluation nationale de deux compétences du socle en fin de 5ème, classes de 3ème spéciales de pré professionnalisation en lycée professionnel, dispositifs dérogatoires à la scolarité normale dès la 4ème… N’est-on pas là en train de franchir le pas vers une individualisation à outrance, qui au prétexte de personnaliser, contribuerait à trier, en orientant avant 16 ans, et vers des zones de renoncement, des jeunes auxquels l’Institution et ses enseignants ne savent adapter ni leurs approches ni leurs contenus pédagogiques ?

Pour la Ligue de l’enseignement, les missions de la scolarité obligatoire sont principalement : l’acquisition d’une culture partagée et l’apprentissage du vivre ensemble.

La Ligue propose donc au ministre de véritablement s’atteler à construire l’Ecole de la scolarité obligatoire construisant la continuité réelle entre l’Ecole primaire et le collège pour tous, sorte d’école moyenne commune et solidaire, par opposition à un collège zone de tri.
avatar
Serigne Diop
Préfet
Préfet

Messages : 74
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Est-ce bien important?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Immigration: une diatribe intolérable

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum